Coup de blues saisonnier

DÈS LE DÉBUT DE L’AUTOMNE, LES JOURS RACCOURCISSENT ET, TOUT COMME LA NATURE, NOTRE CORPS FONCTIONNE AU RALENTI. LE SYSTÈME IMMUNITAIRE EST AFFAIBLI ET LE MORAL BAISSE.

De septembre à mars, la diminution de la luminosité perturbe notre horloge biologique et entraîne manque d’énergie et baisse de moral ; c’est le coup de blues hivernal. Chez certaines personnes, cela peut aller jusqu’à la dépression hivernale saisonnière.

Les symptômes sont une fatigue intense avec de la somnolence en journée, une baisse de la concentration, un sentiment de tristesse, voire un état dépressif, un sommeil perturbé, des envies de sucre et de gras, une baisse de la libido. Contrairement à la dépression majeure, la dépression hivernale saisonnière est temporaire et se répète d’année en année.

Les personnes les plus touchées sont les femmes, les adolescents et jeunes adultes ainsi que les personnes qui sortent peu, les travailleurs à horaires décalés et les voyageurs traversant fréquemment plusieurs fuseaux horaires (jetlag).

L'importance de la lumière

La luminosité joue un rôle important dans l’éveil biologique du corps. Lorsque le jour se lève, la lumière pénètre dans l’œil et active des cellules de la rétine qui envoient un influx nerveux pour freiner la production de mélatonine, l’hormone du sommeil, et déclencher la production de cortisol, l’hormone qui donne le signal du réveil en fin de nuit.

La diminution de la mélatonine et l’augmentation du cortisol améliorent la vigilance et facilitent le réveil. En automne et en hiver, la faible intensité lumineuse peut être insuffisante à déclencher ce processus. Les taux de mélatonine restent alors élevés, ce qui explique les difficultés à se réveiller et la fatigue en journée.

La lumière augmente également la sécrétion d’autres hormones importantes pour notre moral :

• La dopamine : l’hormone de la motivation, du plaisir et de la volonté.

• La sérotonine : l’hormone de la régulation de l’humeur et de l’appétit.

Il est donc important de s’exposer le plus possible à la lumière extérieure, même pendant les sombres mois d’hiver.

La luminothérapie se révèle efficace en cas de dépression hivernale saisonnière en recréant la luminosité du soleil d’été.

Elle consiste en des séances d’exposition à une lumière artificielle spécifique et d’une intensité de 10 000 lux. Cette lumière est dépourvue d’infrarouges (IR) et d’ultraviolets (UV) qui sont néfastes pour la peau et la cornée.

La luminothérapie permet de resynchroniser les cycles éveil/sommeil.

Le safran : Plus qu'une épice, de l'or pour le moral !

Surnommé l'or rouge, le Safran est une épice chère et recherchée obtenue à partir des stigmates rouge foncé de la fleur de Crocus sativus. Antidépresseur naturel, efficace et sans effets secondaires aux doses utilisées, le safran est indiqué dans les baisses de moral et les dépressions légères.

Son action est liée à la présence de crocine et d’une huile essentielle, le safranal. Conjointement, ils augmentent les concentrations en dopamine, noradrénaline et sérotonine en empêchant leur dégradation. Il s’ensuit une amélioration de l’humeur. Le safran a également des propriétés antioxydantes et anti­inflammatoires.

En phytothérapie, citons également le Millepertuis, Hypericum perforatum, qui est un antidépresseur naturel puissant grâce à sa teneur en hyperforine, hypéricine et flavonoïdes. Son utilisation se fera avec prudence du fait du risque d’interactions médicamenteuses (pilules contraceptives, anticoagulants oraux) et de photosensibilisation.

La prise de ces plantes se fera sur plusieurs mois et leur effet optimal sera atteint après 15 jours. 

Les nutriments de soutien

L’effet bénéfique des plantes peut être renforcé par la prise de certains nutriments :

Magnésium : il permet la production d’énergie et est essentiel à l’équilibre nerveux.

Tyrosine : acide aminé précurseur de la dopamine en cas de manque de motivation le matin. Sa prise se fera 20 minutes avant le petit­ déjeuner.

Tryptophane : acide aminé précurseur de la sérotonine en cas d’irritabilité ou de pulsions sucrées. Sa prise se fera vers 17 h associée à des fruits, des noix et/ou des céréales pour permettre plus facilement son arrivée au cerveau.

Acides gras oméga-3 (EPA/DHA) : ils favorisent la fluidité des membranes, ce qui facilite la neurotransmission (transport des messages entre les neurones). Ils ont également un rôle anti­inflammatoire.

Vitamines B6, B9 et B12 : elles participent à la production de la sérotonine à partir du tryptophane.

Vitamine D : un taux élevé diminue le risque de dépression et soutient l’immunité .

Le coup de pouce des huiles essentielles Nous avons sélectionné pour vous 6 huiles essentielles "antidéprime" :

Pour la bonne humeur et la vitalité : la Litsée citronnée (Litsea citrata) et l’Orange douce (citrus sinensis), deux huiles essentielles "peps".

Contre la mélancolie, la tristesse et pour ramener la joie : la Verveine citronnée (Lippia citriodora), l’huile essentielle de la communication et du partage.

Pour la détente et la sérénité : la Camomille Noble (Chamaemelum nobile) ou la Marjolaine à coquilles (Origanum majorana), appelée "reine du zen". À choisir selon votre préférence olfactive.

Pour l’éveil des sens et la libido : l’Ylang-Ylang (Cananga odorata), euphorisante et relaxante, l’huile essentielle du "lâcher­prise".

Ce qu'il faut retenir :

POUR TRAVERSER L'HIVER SEREINEMENT, SORTEZ SI POSSIBLE 30 MINUTES PAR JOUR POUR VOUS EXPOSER À LA LUMIÈRE NATURELLE. PRENEZ DES REPAS CONVIVIAUX, SAVOUREUX, COLORÉS, RICHES EN ACIDES GRAS OMÉGA3 ET EN ANTIOXYDANTS. EN CAS DE BAISSE DE MORAL OU DE MANQUE D'ÉNERGIE, PENSEZ AUX ALTERNATIVES NATURELLES ET AUX NUTRIMENTS DE SOUTIEN.
Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus
Ok